2. Configuration

Voici les outils que vous allez devoir installer pour pouvoir mener à bien la réalisation de ce blog 😉

Il va nous falloir : 

- un serveur web

- un navigateur web

- un éditeur de texte ou un environnement de développement (appelé IDE)

 

Au boulot 💪

 

Serveur Web

Vous allez pouvoir choisir ici entre plusieurs outils : 

- MAMP (Mac et Windows)

- LAMP (Linux) : pensez tout de même à installer PHP en version 7 au minimum

- XAMPP (Apache, Linux, Mac)

 

Navigateur

Je vous recommande ici d'utiliser l'un des navigateurs ci-dessous, qui sont les plus à jour et les plus complets en ce qui concerne les outils de développement :

- Chrome

- Firefox

 

Pour ma part, ce sera Chrome qui sera utilisé, libre à vous de choisir celui sur lequel vous êtes le plus à l'aise.

 

Éditeur de texte ou IDE

Là encore, vous avez le choix entre IDE ou éditeur de texte : 

- PHPStorm (IDE)

- Visual Studio Code

- Brackets

- Atom

 

Les IDE étant beaucoup plus puissants que les éditeurs de texte, je vous conseille le superbe PHPStorm.

 

Si vous êtes étudiant, vous pouvez bénéficier d'offres promotionnelles pour PHPStorm.

 

Configurer PHP

Dernière chose avant de rentrer dans le vif du sujet, la configuration de PHP.

Afficher les erreurs

Pour afficher les erreurs dans votre navigateur, je vous invite à ouvrir votre terminal et à lancer la commande suivante : 

php -v

S'il vous affiche la version de PHP et des informations concernant xdebug, c'est que ce dernier est activé, vous pouvez donc passer cette étape, sinon, je vous invite à localiser votre version de php en exécutant la commande : 

php --ini

Ouvrez ce fichier php.ini dans votre éditeur de texte (fraîchement installé 😅) et rechercher une ligne (et non un groupe de lignes) qui contient : 

display_errors = Off

Changer la valeur de ce dernier :

display_errors = On

S'il y a un point-virgule en début de ligne, supprimez-le pour activer la configuration.

Enregistrez votre fichier et... passez à la suite, ne fermez pas votre fichier pour le moment 😉

 

Xdebug

Je vous invite aussi à installer xdebug pour avoir l'affichage des erreurs qui soit beaucoup plus facile à lire. 

Pour cela, rien de bien compliqué, dans votre richier php.ini, recherchez la ligne qui contient xdebug : 

;zend_extension="/Applications/MAMP/bin/php/php7.2.10/lib/php/extensions/no-debug-non-zts-20170718/xdebug.so"

Retirez le point-cirgule en début de ligne pour activer la configuration de celui-ci : 

zend_extension="/Applications/MAMP/bin/php/php7.2.10/lib/php/extensions/no-debug-non-zts-20170718/xdebug.so"

Vous pouvez maintenant enregistrer votre fichier et le fermer.

Si votre serveur web était lancé, redémarrez-le pour qu'il prenne en compte les nouvelles modifications.

 

Si vous n'avez pas xdebug d'installé, je vous invite à suivre la procédure ici.

Ouvrez un nouveau terminal et exécutez la commande suivante : 

php -v

S'il vous affiche les informations de PHP et mentionne xdebug, c'est qu'il est activé. Bravo 😉

Dernière installation à effectuer, occupons-nous de composer.

 

Composer

Voici le dernier outil à installer dans notre longue liste : Composer, qui est un gestionnaire de dépendances pour PHP.

Je vous invite à télécharger Composer sur le site officiel, et si vous ne savez pas comment l'installer, vous pouvez regarder cet article.

 

Nous voilà au bout des outils à installer, je vous invite au prochain chapitre, où on rentre enfin dans le vif du sujet 😉